Header-Serveur-Maison

Montage d’un serveur maison #1 : les composants

Premier article d’une série consacrée au montage et à l’utilisation d’un serveur dédié maison monté par mes soins. Nous aborderons dans cette première partie le choix des composants pour le montage de cette machine ainsi qu’une petite introduction sur son utilité et le besoin qu’elle comble.

Le besoin

Je loue depuis plusieurs années maintenant un serveur dédié chez Online.net. Celui-ci, tournant sous Proxmox, me sert de seedbox avec rTorrent et Plex ainsi que de cloud personnel avec Nextcloud. Divers petits autres services sont également présents sur ce serveur comme un hébergeur d’images ou de fichiers. L’objectif est simple : résilier ce serveur et monter un pseudo-équivalent chez moi, dans la mesure où mon appartement dispose de la fibre en gigabit.

Quelques conditions étaient donc à respecter pour ce projet :

  1. Une consommation maitrisée, dans la mesure où le serveur sera en fonctionnement h24.
  2. Une puissance suffisante, pour pouvoir utiliser Plex sereinement.
  3. Une taille compacte, pour pouvoir rester discret dans mon intérieur.
  4. Un stockage adapté, large et redondant pour le stockage de mes données perso.

Serveur Maison - Composants

Choix des composants

Boitier : Cooler Master Elite 110 (46,90€) – Le boitier, c’est clairement une affaire de goût. Dans un souci de compacité, j’ai décidé de partir sur une configuration mini-ITX. Il me fallait donc un boitier adapté mais suffisamment complet et ventilé. Le choix du Cooler Master Elite 110 s’est donc fait très vite puisqu’il est compatible avec les alimentations ATX standard et peu accueillir jusqu’à 3 disques sans problème. De plus, la ventilation sera facilitée par la façade percée de trou.


Alimentation : BeQuiet ! Pure Power 10 CM 400W (69,80€) – Pour l’alimentation, j’ai fait au plus simple. Ma seule réelle condition était la modularité. En effet, avec le peu d’espace disponible dans le boitier, le cable-management n’en sera que facilité. Il n’y a aucun câble superflus au sein de la configuration et l’airflow pourra rester optimal.


Carte mère : MSI B250I Pro (109,90€) – Choix plus ou moins par défaut ici aussi. Je n’avais pas besoin de fonctionnalités spécifiques, j’ai donc pris le premier prix en mini-ITX et compatible avec le processeur Kaby Lake qui sera monté dessus.


RAM : 4Go de DDR4 Crucial, 2133 MHz, CAS 16 (36,80€) – Pas de grosse recherche effectuée pour la RAM. J’ai choisi le premier prix en DDR4 avec une barrette de 4Go, qui sera suffisante pour les usages que je compte faire au début. Un slot reste disponible si jamais je souhaite étendre la capacité.


CPU : Intel Pentium G4600 (95,90€) – Je comptais d’abord prendre un G4560 qui est l’un des meilleurs rapports qualité-prix du moment et qui en plus reste très économe en énergie. Malheureusement, il n’est pas disponible au moment de ma commande et j’ai donc opté pour son ainé, le G4600. Il est un peu plus puissant et consomme un peu moins que le G4560 pour un prix légèrement supérieur. Il dispose de suffisamment de puissance pour gérer les transcodage de Plex dans de bonnes conditions.


Stockage : 2*4To Western Digital Red en RAID1 (164,80€*2) – Je possédais déjà ces disques dans mon NAS Synology, je n’ai donc pas eu à en racheter. 4To me suffisent largement pour le moment, j’ai donc décidé de continuer à les utiliser en RAID1 compte tenu du fait qu’ils commencent à être un peu âgés.


Onduleur : Eaton 3S 550 (79,90€) – Qui dit RAID logiciel, dit risque de corruption en cas de coupure de courant. Je joue donc la sécurité avec l’ajout d’un onduleur doté d’une batterie pouvant alimenter le serveur pendant 10 bonnes minutes. Il intègre surtout une connexion USB permettant d’indiquer au serveur de s’arrêter proprement si la batterie arrive à court de jus.

La suite…

Pour le futur de cette configuration et selon mes observations au quotidien, j’envisagerai l’ajout d’une seconde barrette de RAM mais le gros des composants ne changera pas. J’envisagerai peut-être le remplacement du ventirad d’origine du CPU selon des températures que je mesurerai en charge mais ce n’est pour l’heure pas une priorité.

Le prochain article sera consacré au montage de la machine. J’y aborderai les problèmes que je j’ai pu rencontrer et agrémenterai celui-ci de quelques photos du résultats final. Ne vous attendez pas à des miracles, la taille du boitier ne permet pas de faire quelque-chose de vraiment propre…

Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed